Complément d'information

Publié le par Jimini


En tant que Chrétienne, je ne peux pas m'empêcher de bondir quand je lis des inepties pareilles. Encore une fois, le problème ici n'est pas la croyance, mais ce qu'en fait l'homme.
Comme la maison ne recule devant aucun sacrifice, voici une petite explication de texte.

Prenons le passage suivant : Le livre de la Genèse , au chapitre 18, raconte le jugement par le feu de Sodome et Gomorrhe, deux villes remplies d'homosexuels. (C'est de là que vient le terme sodomie). Dieu dit à Abraham, à propos de ses habitants : « Ce qu'on leur reproche est énorme.  »(Gen 18,20), que vous trouverez dans le paragraphe Historique du billet précédent.
Il est évident que l'auteur de ce tract torchon fait dire à la Bible ce qu'il a bien envie de lui faire dire en tirant une phrase hors de son contexte. En effet, si le texte du verset 20 du chapitre 18 de la Genèse est bien "Et l'Éternel dit: Le cri contre Sodome et Gomorrhe s'est accru, et leur péché est énorme.", ce n'est que dans le chapitre 19 qu'il est expliqué quel est leur péché. Chapitre 19 qui, bien entendu, n'est pas cité par l'auteur qui considère que "(C'est de là que vient le terme sodomie)" explique tout.

En résumé, l'histoire de Sodome et Gomorrhe, c'est que Dieu envoie deux anges pour tester les habitant de ces deux villes qui, dit-il, vivent dans le péché. Ces deux anges croisent Lot qui leur propose de les héberger ("Les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir ; et Lot était assis à la porte de Sodome. Quand Lot les vit, il se leva pour aller au-devant d'eux, et se prosterna la face contre terre. Puis il dit : Voici, mes seigneurs, entrez, je vous prie, dans la maison de votre serviteur, et passez-y la nuit; lavez-vous les pieds; vous vous lèverez de bon matin, et vous poursuivrez votre route. Non, répondirent-ils, nous passerons la nuit dans la rue. Mais Lot les pressa tellement qu'ils vinrent chez lui et entrèrent dans sa maison. Il leur donna un festin, et fit cuire des pains sans levain. Et ils mangèrent." Gen 19:1-3)

En fait, la phrase qui fait débat est celle qui suit "Ils n'étaient pas encore couchés que les gens de la ville, les gens de Sodome, entourèrent la maison, depuis les enfants jusqu'aux vieillards ; toute la population était accourue. Ils appelèrent Lot, et lui dirent : Où sont les hommes qui sont entrés chez toi cette nuit? Fais-les sortir vers nous, pour que nous les connaissions." (Gen 19 : 4-5).
D'ailleurs, ce n'est pas la phrase qui fait débat, mais c'est un mot hébreu, "yada`", qu'on traduit en français par "connaître", mais qui peut avoir une grande variété de sens et notamment - c'est le sens le plus fréquemment utilisé dans l'Ancien Testament - celui de "avoir une relation sexuelle", mais aussi de "viol brutal".
J'ai pas mal étudié la question, et il me semble évident que, quelle que soit la traduction exacte, les habitants de cette ville violente et pleine de haine qu'était Sodome ne voulaient pas juste faire la conversation avec les anges, ils leur voulaient du mal. C'est donc pour ça que Dieu a mis Lot et sa famille à l'abri avant de détruire la ville. Dieu ne condamne pas les habitants de Sodome parce qu'ils sont homosexuels, mais parce qu'ils sont cruels, égoïstes et sans compassion.
On a la preuve de cela dans Ezékiel chapitre 16 verset 49 et 50 : "Voici quel a été le crime de Sodome, ta soeur. Elle avait de l'orgueil, elle vivait dans l'abondance et dans une insouciante sécurité, elle et ses filles, et elle ne soutenait pas la main du malheureux et de l'indigent. Elles sont devenues hautaines, et elles ont commis des abominations devant moi. Je les ai fait disparaître, quand j'ai vu cela." En d'autres termes, les habitants de Sodome étaient des gens mauvais et égoïstes qui s'étaient détournés de Dieu et trouvaient normal d'attaquer, de violer et de tuer les gens. Le péché des Sodomites n'était pas la façon dont ils voulaient violer les anges (en les sodomisant), mais le fait de vouloir attaquer et blesser des étrangers. Ce n'est pas la méthode qui compte, mais le fait que les Sodomites voulaient les violer et les tuer.

Conclusion : il est facile de faire dire ce qu'on veut à un texte en le sortant de son contexte et c'est d'autant plus vrai avec la Bible dont la traduction peut varier énormément, l'hébreu, le grec, le latin et l'araméen étant des langues très "souples".
Si j'ai le courage et que ça vous intéresse, je reprendrai les autres passages cités dans ce tract torchon comme je l'ai fait avec celui-là. N'hésitez pas à me le demander.

Source des références bibliques : La Bible en français de Louis Segond, version révisée en 1910

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Michaël 02/10/2006 15:50

Trêve d\\\'ineptie s\\\'il vous plait! rendez vous compte que vous essayez de justifier des textes d\\\'ignorants (même s\\\'ils représentaient un cercle d\\\'intelligence à l\\\'époque). La bible est un ramassis d\\\'utopies que nous ne pouvons plus tolérer aujourd\\\'hui...tant de sang a coulé, tant de fausses idées défendues, etc. Le fanatisme a disparu chez nous (quoique!) mais regardez d\\\'autres religions que je ne citerai pas et le fléau engendré par la défense d\\\' idéologies endoctrinantes et lobotomisantes. Passons à la loi du vrai "naturel"! Pensez vous serieusement que le texte parle d\\\'un village d\\\'homosexuels par hasard?...pourquoi pas alors un village de manchots ou de medecins ou de funambules. Bien sûr que ce texte est homophobe. Le gay ,même si ce n\\\'est pas explicité clairement, connote le mal et la méfiance. SVP arrêtons de pinailler sur la forme quand le fond n\\\'est pas valable et n\\\'a aucune valeur. Merci .

linda 30/07/2006 10:00

bonjour cher collègue d'ob! je suis tombée par hazrat ici car je veus faire un article sur sodome ....ne t'(inquiéte pas je reprends pas ton article mais plutot la version biblique ...à bientot

jimini 01/11/2005 11:01

C'est pas que je ne veux pas répondre, c'est que je ne suis pas là (en transit par Lyon aujourd'hui) et que quand j'y suis, je n'ai pas vraiment le temps de répondre de façon étayée donc ça serait dommage de le faire. cependant, je suis contente de voir que ça vous fait parler. Pour faire vite l'histoire de la génétique, pour moi, la Genèse (tout comme l'histoire de l'arche de Noé tout ça), ça n'est que des histoires, des "paraboles", des images, pour expliquer les choses, ça n'est pas à prendre au premier degré... croire en Dieu n'a jamais empéché de réfléchir ;-) Enfin, je parle pour les Protestants dont je fais parti, pour les autres, je ne jure de rien ;-)

Maboo 31/10/2005 12:57

Ce n'est pas de l'intégrisme que d'avoir un avis divergent ou une vision des choses à mille lieux l'une de l'autre, et de pouvoir en discuter avec parfois des élans de colère ou d'incompréhension..mais bon échangeons mes amis échangeons.. non Danny?
Enfin moi ce que j'en dis hein...

My 31/10/2005 12:00

Bon, si je suis courageuse, je réitèrerai ma question en direct mais je trouve tout de même dommage que tout le monde n'en profite pas.
La plupart des minorités - et là je ne parle pas que des homosexuels - subissent des invectives bien moins supportables que ce terme (peu sympathique, il est vrai) d'"intégriste". Exposer ses différences aux autres c'est tjs prendre des risques mais c'est en échangeant qu'on peut progresser - ou alors c'est un voeu pieu de ma part...