Atterrant...

Publié le par Jimini

Ca y est, la mission "Famille et droits des enfants" a rendu son rapport et comme de bien entendu dans ce pays qui recule là où ses voisins avancent, elle a fermé complètement les yeux sur le fait homoparental en ne proposant qu'une "délégation de la responsabilité parentale" au lieu d'aller vers l'adoption par le second parent comme les associations LGBT le demandaient.
Il paraîtrait que le mariage serait "la forme d'union qui préserve le mieux l'intérêt de l'enfant". Moi, je veux bien, mais quid des enfants qui vivent déjà dans des familles homoparentales et dont un des parents n'a aucun droit sur lui puisque la société ne le reconnaît pas ? Comment des enfants peuvent-ils s'épanouir dans une société qui rejette leur famille ? Encore une fois, en brandissant bien haut les droits de l'enfant contre le droit à l'enfant, cette commission a totalement ignoré les milliers d'enfants qui vivent déjà dans des familles homoparentales et dont l'existence même est rendu compliquée uniquement parce que la loi refuse de reconnaître que cet enfant a deux parents.
A l'heure où de nombreux pays européens s'ouvrent au mariage et même à l'adoption pour les homosexuels, j'ai peur quand je vois mon pays ériger en modèle une famille fondée sur le mariage quand la société même semble rejeter cette forme d'union puisque rare sont les hétérosexuels en couple et avec enfants dans mon entourage qui se marient, quand le nombre de familles monoparentales augmente de façon exponentionnelle. C'est l'Eglise qui va être contente...

Plus d'infos :
Les communiqués de presse de l'Inter-LGBT
Le Quotidien de Têtu
Les communiqués de presse de SOS Homophobie
Les commentaires de Valérie Pécresse, rapporteur de la mission, dans le Figaro
Un article du Figaro
Les commentaires de Patrick Bloche dans E-llico
Les commentaires de Noël Mamère dans E-llico
Un article du Nouvel Obs
Un article de la Libre Belgique
Un article du Monde
Un débat entre Patrick Bloche et Valérie Pécresse dans Libération
Un article de Libération

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

jimini 26/01/2006 16:00

C'est pire que ça en fait, ils ont reçu les associations - notamment l'Inter-LGBT, pour faire genre "mais oui, on vous écoute", mais leur décision était déjà prise... c'est pire à mon sens parce que c'est carrément du l'hypocrisie et du foutage de gueule là...

Delphine 26/01/2006 15:53

Je crois que c'est comme pour d'autres sujets importants qui ont été traités récemment (le filtrage d'Internet, le P2P, etc...). Une commission s'est réunie, uniquement composée de personnes qui étaient déjà d'accord sur le résultat à obtenir. Pas de consultation, pas d'opposition, rien !Cela amène à des faits comme le rejet de la campagne de pub de Rainbow Attitude par la RATP. C'est pas eux que ça gênait, mais les usagers. Pourtant, que je sache, les usagers n'ont rien dit quand finalement, la campagne a été acceptée... Serait-ce donc que la société est homophile et ses dirigeants ne l'aient pas encore compris, tout assourdis par les vociférations de quelques intégristes ??? Naaaan, sans blaaague !