Télévision

Publié le par Jimini

Je vais vous parler d'un téléfilm que je n'ai pas vu. Pourquoi en parler si tu ne l'as pas vu, me direz-vous ? Parce qu'il traite d'un sujet que je connais bien et qui me tient à coeur, parce qu'il a reçu le prix "Mention spéciale du Jury officiel" au Festival du Film de Télévision de Luchon et parce qu'il bénéficie d'une distribution exceptionnelle. De quoi je parle ? Du téléfilm intitulé "Le Procès de Bobigny" en diffusion lundi soir 3 avril sur France 2.
Comme je ne peux pas vous parler vraiment du téléfilm puisque je ne l'ai pas vu, je vais vous renvoyer à différentes choses que j'ai écrite sur le sujet qu'il aborde, l'avortement, et sur la personne sans qui ce procès n'aurait pas été l'événement qu'il a été, mon héroïne, Gisèle Halimi. D'ailleurs, si quelqu'un connaît cette dernière et peut me la présenter, je lui en serais à jamais reconnaissante tellement j'admire tout ce qu'elle a pu faire.
Pour les flemmards qui n'auront pas le courage de lire mes autres articles, le procès de Bobigny, c'est quoi ? C'est, pour schématisé, LE procès, le 8 octobre 1972, de l'interdiction de l'avortement. Le procès d'une jeune fille violée qui s'est fait avorter et celui de sa mère qui l'y a aidé. Elles ont choisi pour avocat Gisèle Halimi qui préside, avec Simone de Beauvoir, l'association féministe Choisir. C'est ce procès qui mènera, en 1975, à la loi Veil autorisant l'avortement.
Si, comme moi, l'avortement est vous touche, je vous conseille "Expulsion" de Hélène Delmotte et Luis de Miranda dont j'ai déjà fait la critique et qui est un ouvrage très émouvant sur ce sujet.
Et si vous voulez en savoir plus sur Gisèle Halimi, je vous conseille tout d'abord "La Cause des femmes" qui raconte son combat féministe, "Avocate irrespectueuse" qui parle de sa vie d'avocate et surtout "Le Lait de l'oranger" et "Fritna" qui raconte son enfance et ses rapports avec sa mère. Tous ces livres sont magnifiques... bon d'accord, je ne suis pas très objective tellement je suis admirative du combat de cette femme pour la liberté de tous et de son courage, mais quand même...

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

ti'hamo 06/04/2006 18:46

C'est amusant, il y aussi des femmes qui luttent tout aussi âprement et avec autant de foi et de force et de courage...mais dans l'autre sens. Hm. "Ah, mujeres !"