C'est pas gagné

Publié le par Jimini


Si les Allemands ont maintenant une chancelière, le Bangladesh, la Nouvelle-Zélande, le Mozambique et la petite île de Sao Tomé et Principet ont des premières ministres, la Finlande, l'Irlande, la Lettonie, les Philippines et le Sri-Lanka ont une présidente, chez nous, c'est pas près d'arriver.
Petit florilège des commentaires faits par certains socialistes lorsque Ségolène Royal a émis l'idée de se présenter à l'investiture du PS pour les élections présidentielles :
Laurent Fabius : Qui va garder les enfants ?
Jean-Luc Mélenchon :
La présidence de la République n'est pas un concours de beauté.
Henri Emmanuelli : Je vais rajouter une balle à mon fusil de chasse.

Les médias ne sont pas de reste puisqu'un journaliste de France Info a quand même demandé à Mme Royal si elle allait demander l'autorisation de son concubin, M. Hollande, avant de se présenter. Pourtant, il me semblait que les femmes pouvaient travailler sans l'accord de leur mari depuis près de 40 ans... Je vous passe les commentaires sur les tâches qu'elle pourrait accomplir (en gros, le social, l'éducation et la famille, parce que, c'est bien connu, les femmes ne connaissent rien à l'économie ni à la politique intérieure et étrangère)...
C'est marrant, je croyais qu'on avait voté une loi contre les propos sexistes, il y a moins d'un an...
Tout ça pour dire que c'est pas pour tout de suite qu'on aura une Angela Merkel chez nous. D'ailleurs, en parlant d'elle, elle n'a pas échappé à la vindicte de nos élus puisque le charmant Michel Charasse (Sénateur du Puy-de-Dôme) a quand même sorti «Voyez la mère Merkel, poum dans le popotin !». Quelle classe !

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

My 13/10/2005 01:09

Peggy > oué on sait que tu veux que te détendre et visiter plein de pays ;)
Daniel > t'es trop fort !
Tout ça c'est pask tu parles de Ségo, si tu parles de MAM, tu verras ça passe mieux... ;)

Daniel 12/10/2005 20:27

Les cas où les femmes ont ces responsabilités sont encourageants, quand même. Peut-être qu'un jour ces circonstances se présenteront en France, à savoir : tous les hommes sont mort à la guerre, tous les hommes sont aller bosser dans les pays riches, tous les hommes politiques ont été empoisonnés par des concurrents, tous les hommes politiques sont en prison ... Ah ouais ! Bon, je vais me repasser une chemise. Demain, je bosse. Je vais quand même réfléchir sur l'avenir d'un pays où les politiques ont tant d'imagination. Sans paniquer. Et demain, je m'exile.

Peggy 12/10/2005 10:05

Ben c'est vrai non??? Qui est ce qui a voté pour que les femmes aillent bosser, mince alors. Je resterais bien à la maison moi à rien glander....parce que en même temps, personne n'a encore voté pour nous obliger à nous occuper des gosses, faire la popotte et le ménage....que les hommes fassent de la politique aller aller, nous les femmes iront nous amuser avec leurs salaires de ministres. Elle a vraiment rien compris la Ségo ;)